Electrissime
En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Suite à un retard de réapprovisionnement sur les disjoncteurs/inter-différentiels, n'hésitez pas à nous consulter pour obtenir le délai.

Borne de recharge électrique
|
Accueil > Borne de recharge électrique

Borne de recharge électrique

 

En 2020, c'est + 40 % de voitures électriques vendues par rapport à 2019, le marché du véhicule électrique est en plein essor ! Plus écologique à l'usage mais aussi plus économique, la voiture électrique permet à son conducteur de retrouver le plaisir de conduire. Avec zéro émission de particules, choisir un véhicule électrique c’est aussi privilégier notre planète et notre santé !

Dans 80 % des cas, la recharge se fait à domicile

Comment trouver les bornes de recharge, combien ça coûte, combien de temps, quelles sont les aides disponibles pour installer une borne chez soi ? Voici quelques questions majeures à résoudre avant de prendre une décision.
La voiture électrique propose une approche différente de la voiture thermique. Tandis qu’en voiture diesel ou à essence, on va à la station-service pour faire le plein, en voiture électrique, on peut faire le plein chaque fois qu’on s’arrête !
Dans 80 % des cas, la recharge principale de sa voiture se fait à domicile*, mais chaque sortie peut donner l’occasion de se charger : shopping, salle de sport, courses du quotidien… De nombreux points de recharge sont accessibles au public, puisque la France en compte près de 30000 répartis sur l’ensemble du territoire. En week-end ou en vacances, un bon nombre d’aires d’autoroute sont équipées de bornes de recharge rapide permettant de récupérer près de 80 % d’autonomie en 30 minutes, soit le temps de faire une pause, toutes les deux heures comme le conseille la « sécurité routière ».

Quelles sont les puissances et les temps de recharge ?

Charge normale, accélérée ou de haute puissance, découvrez dans ce tableau, les temps de recharge nécessaires pour récupérer 100 ou 300 km d’autonomie, en fonction de la puissance de la borne.
Renseignez-vous bien sur les limitations de votre véhicule en termes de capacité de recharge. Si vous branchez votre voiture à une borne délivrant plus de kW que ce qu’elle peut accepter, la recharge s’adaptera à votre batterie, mais sera forcément moins rapide que ce qui était annoncé sur la borne. Vous paierez donc un service que votre voiture ne peut pas obtenir si la facturation se fait au temps de recharge.

 

La Prise Green’UP, une prise renforcée pour les voitures électriques

Mise au point par Legrand, la prise Green’Up permet d’augmenter la puissance de charge d’un véhicule électrique sur une prise domestique. 

Histoire de la prise Green’Up, solution de recharge de voitures électriques
La prise Green’UP Legrand voit le jour en 2014. Elle propose une solution pour recharger à domicile à mi-chemin entre la prise domestique et la Wallbox. Elle se présente comme une prise domestique standard, mais dispose de quelque améliorations en terme de solidité et de tenue en puissance. Il s’agit donc d’une prise renforcée, qui ressemble à une prise de courant classique.

Pour fonctionner à pleine puissance, elle nécessite l’utilisation d’un câble de recharge occasionnel compatible avec ce système. La Renault Zoé a été le premier véhicule fourni de série avec un tel câble de recharge. Il lui permet de proposer un système de recharge sur prise domestique avec un rendement acceptable.

A l’époque du lancement de la première Zoé, en 2013, aucune solution de recharge sur prise domestique n’était proposée de série. Il a cependant toujours été possible de le faire avec du matériel tiers tel que le Maxicharger ou Minicharger. Vous les trouverez sur la boutique de notre partenaire Mister-EV.

Comment fonctionne la prise Green’Up ? 
La prise Green’UP permet une recharge lente jusqu’à 3,2kW en courant alternatif monophasé sous 14A maximum. Une prise domestique classique ne peut tenir que 2,3kW, soit 10A en continu. Non pas 16A, comme on pourrait le croire, même si cette donnée apparaît sur la prise, elle fait en réalité référence à l’intensité que peut supporter la prise sur une courte durée.

Pour atteindre ce niveau de performance (sans modifier les dimensions de la prise et rester compatible avec les prises classiques), il a fallu :

- Améliorer la conductivité des matériaux
- Ajouter un système permettant à la prise d’être identifiée par le câble de recharge. Ceci afin d’éviter tout risque de recharge à une puissance trop élevée sur une prise classique.

L’amélioration de la conductivité est obtenue par un traitement des contacts à base d’argent, ce qui leur donne cet aspect brillant qui les distingue de ceux d’une prise classique. Le système de détection quant à lui se résume à un simple aimant localisé dans la prise murale Green’UP qui sera détectée par le câble de recharge compatible.

En résumé, pour fonctionner pleinement, le système Green’UP nécessite une prise murale, mais également un câble de recharge compatible avec ce système, ce qui n’est pas le cas de tous les câble fournis par les constructeurs. Si l’une de ces deux conditions n’est pas remplie, la recharge se fera à 2,3kW, comme sur une prise domestique classique.

Temps de charge de la prise Green’Up
La prise Green’Up délivrant plus de puissance qu’une prise domestique, elle diminue par conséquent le temps de charge des voitures électriques et hybrides. Ci-dessous un tableau avec un exemple montrant le temps de charge – de 10 à 100 % – sur une Renault Zoé équipée d’une batterie de 40 kWh.

Temps de charge
Prise domestique 8A – 1.8 kW        32h00
Prise domestique 10A – 2.3 kW      25h00
Prise domestique Green’Up 14A – 3.2 kW    18h00

 

Quels sont les modèles de prises ?

S’il a pu y avoir une guerre des prises au début des années 2010, la Commission européenne a mis définitivement fin aux débats en désignant deux standards dédiés à la charge des voitures électriques et hybrides rechargeables :

  • le Type 2 pour la recharge en courant alternatif (AC) sur les bornes lentes et accélérées
  • le Combo CCS pour la recharge rapide en courant continu (DC) sur les bornes rapides et ultra-rapides
    Ces deux standards viennent compléter la classique prise domestique et permettent de couvrir des niveaux de charge plus importants. Ils sont aujourd’hui présents sur la quasi-totalité des voitures électriques lancées sur le marché européen.

La prise domestique
 
Pour l’utilisateur, il s’agit de la solution la plus simple à utiliser mais sans doute pas de la plus pratique. Bridée à 10A (2,3 kW) pour éviter les risques de surchauffe, la recharge sur les prises domestiques est très longue et se révèle peu pratique sur la nouvelle génération de voitures électriques équipée de batteries à la capacité beaucoup plus importante.

La prise Green’Up

Version améliorée de la prise domestique, la prise Green’Up est une solution intermédiaire pour celles et ceux ne souhaitant pas investir dans une wall-box avec prise Type 2. Peu coûteuse, la prise Green’Up peut être facilement installée par un technicien et permet de faire grimper la charge à 14A, soit 3 kW. Il est toutefois nécessaire de disposer d’un câble Green’Up pour que celle-ci fonctionne.

La prise type 1

Si elle demeure un standard dans certains pays comme au Japon ou aux Etats-Unis, la prise Type 1 a quasiment disparu en Europe où elle a été remplacée par le standard Type 2. On la retrouve encore sur la première génération de Nissan Leaf mais aussi sur la triplette Peugeot iOn – Citroën C-Zero – Mitsubishi iMiev, trois modèles développés sur une plateforme Mitsubishi.

La prise type 2

Définie comme le standard européen pour la recharge en courant alternatif (AC), la prise type 2 s’est aujourd’hui largement démocratisée en Europe. On la retrouve sur la majeure partie des bornes publiques mais aussi sur les wall-box, les fameuses bornes de recharge à installer à domicile. Par rapport à la prise domestique, le principal avantage de la prise type 2 réside dans la puissance de charge qu’elle tolère. Si celle-ci peut théoriquement grimper jusqu’à 43 kW, voire 120 kW chez Tesla.

La prise type 3

Considérée comme un « vestige » de la première génération de voiture électrique, la prise Type 3 subsiste encore dans certaines bornes publiques. Un temps en lice pour devenir le standard européen, elle fait aujourd’hui partie du passé.

 

Recharger mon véhicule électrique à mon domicile

A la maison, la voiture électrique peut se brancher sur une prise domestique (1,8 kVA,8A), une prise renforcée (3,7 kVA, 16A) ou sur une borne de recharge (7,4 kVA, 32 A).
Toutes ces solutions sont donc possibles, mais la différence réside dans la vitesse de recharge: plus la puissance est importante, moins long sera le temps de recharge.
Pour installer une prise renforcée, il est conseillé de faire appel à un électricien professionnel et pour installer une borne de recharge à domicile, il est important de faire intervenir un professionnel disposant de la « Qualification IRVE ». Cette qualification est délivrée par l’AFNOR ou QUALIFELEC. Pour avoir une liste de professionnels dans votre région, consultez les sites de ces organismes.

1/ Ai-je besoin d’un nouveau branchement ?
Un nouveau branchement n’est pas nécessaire, il est recommandé de connecter votre prise ou votre borne directement à l’installation électrique de votre maison afin de bénéficier d’une puissance électrique pour l’ensemble de vos usages, et de gérer la recharge pour qu’elle s’effectue lorsque les autres usages ne sont pas utilisés.

2/ Dois-je modifier mon branchement ? Dois-je passer en triphasé ?
En monophasé, la puissance souscrite maximale est de 12 kVA (60 A) sauf cas particuliers, ce qui permet dans la grande majorité des cas de connecter une borne de 7,4 kVA et d’augmenter éventuellement la puissance souscrite sans avoir à faire de travaux. Si le besoin de puissance dépasse 12 kVA, il est nécessaire de passer en triphasé. La prestation Enedis s’élève à 158,75€ TTC pour changer le compteur, et peut engager
des travaux éventuels (notamment pour des anciens branchements). Renseignez-vous auprès de votre fournisseur d’électricité et auprès d’un installateur pour les travaux sur le tableau électrique de la maison.
Attention: passer en triphasé implique de répartir et d’équilibrer les usages par phase pour éviter tout dysfonctionnement électrique.

3/ Posséder un Linky est-il obligatoire ?
Ce n’est pas nécessaire. Cependant, le compteur communicant Linky permet un pilotage de la borne de recharge par la téléinformation client. Demandez conseil à votre installateur.

4/ Faut-il modifier la puissance souscrite de mon abonnement ?
En monophasé, la puissance souscrite peut aller jusqu’à 12 kVA - 60A, il est donc possible d’installer une borne 7,4 kVA sans travaux sur le branchement. Attention toutefois aux anciennes installations qui pourraient être limitées en puissance et aux autres usages domestiques.

5/ Comment piloter la recharge de mon véhicule ?
Si vous êtes abonné au tarif heures creuses/heures pleines, il est très intéressant pour vous de privilégier la recharge pendant les heures creuses. Le pilotage de la recharge peut se faire tout simplement par la programmation de la voiture (via application smartphone ou sur le tableau de bord), mais aussi par la borne
de recharge qui peut être connectée au signal « heure creuse » du compteur.Le compteur communicant Linky dispose en plus d’un dispositif (télé-information client) vous permettant de pouvoir bénéficier d’offres spécifiques pour la recharge « verte » ou « spéciale voitures électriques » proposées par certains fournisseurs d’électricité.

6/ Est-ce que je peux connecter un panneau solaire, avec ou sans batterie, à ma maison pour recharger ma voiture ?
Oui c’est possible, la production ou le stockage d’électricité devant être déclarés à Enedis : si vous consommez l’intégralité de l’énergie produite sans injection sur le réseau, une convention simple suffit. Si vous comptez injecter un surplus d’énergie sur le réseau, il convient de mettre en place un contrat spécifique. Retrouvez tous les renseignements sur enedis.fr

 

Exemple Bornes en 7KW :

 

Les 4 durées types de recharges électriques normées en vigueur


Recharge lente : courant alternatif monophasé  2 kW = 10 à 12h

Ocassionnelle ou dépannage chez des amis ou sur certaines bornes avec socle de prise type DOM ou directement sur prise avec socle de prise avec terre type DOM 8 ou 10A. Avec le câble de recharge et son boitier de contrôle, fourni ou en option...

Recharge normale : courant alternatif monophasé  3 à 7 kW = 6 à 8h

Quotidienne tous les jours à la maison sur la wallbox, au parking, au bureau, au centre commercial... avec le câble de recharge fourni.

Recharge accélérée : courant alternatif triphasé 11 à 22 kW = 1h

Quotidienne selon le type de VE tous les jours à la maison sur la wallbox, au parking, au bureau, au centre commercial... Flottes, loueurs, déplacements... borne dédiée avec le câble de recharge fourni.

Recharge rapide : courant continu ou alternatif triphasé > 43 kW = 30 mn

Exceptionnelle, flottes, loueurs, déplacements... sur borne dédiée avec câble fixe côté borne.

PRÉCONISATIONla recharge normale est celle à privilégier pour tout un ensemble de raisons étudiées et définies, raisons à la fois économique, de coûts, d'appel de puissance électrique sur le réseau électrique... bref, celle qui permet au maximum d'utilisateurs de VE de "se recharger ensemble" !

 

Combien coûte la recharge en maison individuelle ?

Le prix de la recharge d’une batterie de véhicule électrique à domicile dépend de votre abonnement d’électricité et de votre usage du véhicule. A domicile, si vous avez souscrit un abonnement heures pleines/heures creuses, le plus efficace et le moins cher est de recharger son véhicule la nuit en pilotant les heures de recharge directement par l’application Smartphone du constructeur, ou bien par la borne de recharge si elle est connectée au compteur. Ces heures sont fixées par le Distributeur Enedis et sont généralement comprises entre 22h et 6h du matin. En moyenne et sur une base de la tarification réglementée de vente (TRV), le coût d’une recharge en  heures creuses pour 100 km d’autonomie est d’environ 2 euros et 3 euros en heures pleines.

  Heures pleines Heures creuses
12 kWh/100 km 1,75 €/100 km 1,50 €/100 km
15 kWh/100 km 2,20 €/100 km 1,90 €/100 km
20 kWh/100 km 2,90 €/100 km 2,50 €/100 km

 

 

Quelles sont les aides pour l’installation d’une borne de recharge à mon domicile ?

Il existe de nombreux sites internet permettant de vous renseigner sur les aides disponibles:

  • Pour un panorama global:
    avere-france.org : Avere France Association nationale pour le développement de la mobilité électrique.
  • Le crédit d’impôt:
    economie.gouv.fr/particuliers/credit-impot-transition-energetique-cite
    Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) permet à un propriétaire de son logement de bénéficier d’une réduction d’impôt de 300 € sans conditions de ressource pour l’installation d’une borne électrique.
  • La TVA réduite à 5,5 % sur les travaux d’installation:
    Si l’immeuble ou la maison ont plus de 2 ans, les travaux d’installation d’une borne de recharge sont éligibles à un taux de TVA 5,5%.
  • Le dispositif ADVENIR:
    advenir.mobi : Ce dispositif prend en charge une partie des coûts d’installation de bornes en immeuble.

 

Sources : Enedis.fr / automobile-propre.com / leszelectriciens.fr / Hager.fr

Paiement 3x sans frais

dès 150€

Livraison gratuite

dès 99€ en relais colis et 149€ à domicile

Stock en temps réel

Prix préférentiels pour les clients professionnels